Quatre détenus de la Prison centrale de Libreville armés ont tenté de s’évader, ce jeudi 27 mars 2020, aux environs de 14h30.

Selon un communiqué de presse du ministère de la Justice, garde des Sceaux, parvenu à notre rédaction, les quatre détenus étaient armés de deux revolvers de type calibre12 et de trois machettes.

Il s’agit de Kevin DIANGO, gabonais, détenu pour coups mortels, association de malfaiteurs, détention et usage de cannabis ; Hans BOUSSOUGOU AGAYA, gabonais, détenu pour viol attentat à la pudeur évasion et violences ; Fall ALLIOUNE BADARA, sénégalais, détenu pour incendie volontaire, immigration clandestine et évasion et de Juste Gauthier OLIMBO, gabonais, détenu pour association de malfaiteurs, complicité de détention illégale d’arme à feu et tentative de vol à main armée.

Trois de ces détenus «ont pu franchir le portail central de la prison en menaçant de leurs armes les agents en poste, ont très vite été repris et l’ordre a été rétabli», précise le communiqué.

«Il ressort des premiers éléments de l ’enquête qui a été immédiatement ouverte sur instructions de Madame le Ministre de la Justice, garde des Sceaux, que ces détenus ont pu bénéficier de la complicité de certains agents de la Sécurité pénitentiaire», précise le même communiqué.
 
Par ailleurs, «les agents mis en cause ont été mis aux arrêts de rigueur et l ’enquête se poursuit afin d’établir les responsabilités des uns et des autres».

Si le ministère de la Justice ne fait pas état de l’utilisation des armes, des sources affirment que des coups de feu auraient été entendus lors de la mutinerie et qu’il y’aurait des blessés.

Patrick Montalier

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici