Le Tribunal arbitral du sport (TAS) vient d’exiger du Gabon le paiement de la somme de 312 millions de FCFA à l’ancien directeur technique des Panthères, José Antonio Garrido, à la suite d’une plainte déposée en avril 2019, pour cause d’impayés de salaires. Une dette cumulée avant l’arrivée de Franck Nguema à la tête du ministère des Sports.

C’est au total une dette de 2,5 milliards de FCFA d’arriérés de salaires d’anciens sélectionneurs des Panthères du Gabon de certaines disciplines sportives que le Gabon doit régler.

Tout en rappelant que cette «problématique d’arriérés de salaires (…) s’est posée avec acuité dès la crise financière de notre pays [Gabon] depuis 2005» , le ministre des Sports s’est voulu rassurant et transparent sur sa page Facebook: «Sur environ 2,5 milliards F.CFA de dette cumulée sur ce poste du ministère des Sports, l’Etat a déjà émis des avis d’ordonnancement pour le paiement par le budget national et le Trésor public à hauteur de 1,7 Milliard FCFA, soit 68% du montant global dû. Le règlement du solde de la dette (800 millions FCFA, 32%) va suivre progressivement, jusqu’à épurement conformément aux instructions du Président de la République Ali Bongo Ondimba».

Depuis sa nomination au ministère des Sports, Franck Nguema s’est assuré de la régularité du paiement des salaires de l’ensemble des sélectionneurs des Panthères. Ce qu’il n’a d’ailleurs pas manqué de souligner: «(…) les rémunérations des sélectionneurs des Panthères, actuellement sous contrats, sont réglées régulièrement». Une prouesse alors que le Gabon, à l’instar du reste du monde, fait face à une crise économique depuis plusieurs années.

Philippe Nzamba

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici